Qu’est-ce que la décarboxylation ?

Qu’est-ce que la décarboxylation ? Est-elle nécessaire pour le CBD ?

La décarboxylation est un processus chimique dans le cannabis brut. Les cannabinoïdes acides non décarboxylés (THCA, CBDA) perdent leur lien structurel et se transforment en leurs formes décarboxylées neutres (THC, CBD).
Avant que le CBD ou tout autre cannabinoïde puisse être utile, ils doivent passer par la “case” décarboxylation. Sinon, ils resteront dans leurs formes non décarboxylées, ce qui rendra votre expérience CBD à infuser beaucoup moins intéressante…

Le CBD et le THC sont les deux composés les plus connus du cannabis, mais saviez-vous que si les plantes de cannabis sont encore dans le sol et en croissance, elles n’en contiennent que très peu chacune ?

Le cannabis brut produit principalement la forme acide des phytocannabinoïdes. Il doit passer par ce mécanisme de décarboxylation pour être consommé dans les meilleures conditions.

Dans cet article, nous nous intéresserons à la décarboxylation du CBD principalement.. mais tout d’abord, posons-nous la question de ce qu’est ce mécanisme, comment il se produit et pourquoi :

La décarboxylation se produit lorsque les phytocannabinoïdes clés du cannabis passent de leurs formes acides à leurs états actifs permettant la communication entre les neurotransmetteurs qui composent notre système endocannabinoïde (ECS) lorsqu’ils sont consommés.

Les molécules les plus connues sont les suivantes : acide tétrahydrocannabinolique (THCA), acide cannabigérolique (CBGA), acide cannabidiolique (CBDA) et acide cannabinolique (CBNA). Et à l’instar de leurs formes décarboxylées (CBD, THC, etc…), ces phytocannabinoïdes non décarboxylés apportent également des effets bénéfiques.

Comment fonctionne la décarboxylation ?
La décarboxylation fonctionne grâce à l’utilisation de la chaleur et du temps. Comme nous l’avons indiqué plus haut, les cannabinoïdes sont le fruit d’une liaison moléculaire carbone-oxygène-oxygène-hydrogène (-COOH) supplémentaire, également connue sous le nom de «carboxyle», ce qui les rend acides.
Heureusement, cette liaison carboxyle n’est pas trop durable et la chaleur ainsi que le temps peuvent rompre celle-ci. Naturellement, la décarboxylation est un processus chimique qui change la structure des cannabinoïdes acides en leurs formes neutres ou non acides.

La décarboxylation est un mécanisme essentiel car elle permet aux cannabinoïdes de produire les effets souhaités lorsque le cannabis brut ou le chanvre est chauffé.

La décarboxylation peut se produire de deux manières :

  • Naturellement : le cannabis brut mûrit avec le temps. Avec l’exposition au soleil et à l’air, la décarboxylation transforme lentement des composés tels que le CBDA et le THCA en CBD et THC respectivement.
  • Manuellement : en utilisant une source de chaleur artificielle pour enflammer les composés et provoquer une décarboxylation instantanée.

Le CBD doit-il être décarboxylé?

La décarboxylation est nécessaire pour la consommation de CBD en infusion afin qu’il apporte tous ses bienfaits. Il est toujours préférable de décarboxyler les cannabinoïdes tels que le CBD à de basses températures car cela préserve les terpènes procurant l’arôme et le goût notamment. Cependant, cela constitue une contrainte non-négligeable dans le sens où cela prend beaucoup plus de temps…

Comment Décarboxyler le CBD ?
Ce processus est facile, tout le monde peut le faire à la maison : tout ce dont vous avez besoin est un four, une plaque de cuisson, du papier d’aluminium et votre fleur de CBD préférée, comme la Lemoncello qu’on adore…

Voilà concrètement comment vous y prendre :

  • Préchauffez votre four à 110 ℃ puis placez une feuille d’aluminium sur la plaque de cuisson ;
  • Brisez ou broyez la fleur de CBD en petits morceaux afin qu’ils puissent chauffer uniformément ;
  • Étalez vos morceaux de CBD sur la plaque de cuisson et faites cuire au four pendant 40 minutes ;
  • Retirez du four et laissez refroidir le tout : votre CBD est maintenant prêt à être infusé !

Le sous-vidage, une autre méthode est possible :

Si vous avez une petite sous-videuse, elle vous sera d’une grande utilité pour décarboxyler les fleurs de CBD : il suffit de plonger vos fleurs de CBD sous-vidées dans une marmite d’eau à 95 °C, puis d’attendre une petite heure. Ensuite, il vous suffit juste de retirer les fleurs du sachet avec délicatesse.

À quelle température le CBD se dégrade-t-il ?
Comme vous avez pu le constater, nous suggérons une température idéale de 110°C, sachant que si vous posez la question à plusieurs experts, vous obtiendrez sûrement plusieurs réponses différentes…

Il est déconseillé d’utiliser une température de décarboxylation trop élevée pendant une période prolongée :

Il faut en effet du temps à la liaison -COOH pour se décomposer en eau et s’évaporer, généralement de 40 à 60 minutes maximum, et donc ne pas prolonger ce laps de temps au risque de perdre les principes actifs du CBD ;

Gardez à l’esprit que les températures de décarboxylation et les points d’ébullition des cannabinoïdes sont très différents :

CBD 180℃
CBN 185℃
CBC 220℃

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *