Un premier CBD-Shop a ouvert ses portes à Hong Kong !

A l’instar de la France, le cannabis contenant du THC n’est pas légal à Hong Kong ou dans la plupart des pays d’Asie, mais il existe maintenant un salon de thé dédié au CBD en activité dans le district de Sheung Wan, une première !

Actuellement en phase d’ouverture progressive, l’établissement nommé “Found” sera entièrement ouvert le mois prochain avec une offre CBD complète :

On y vend une gamme complète de produits de cannabis à base de CBD, y compris des flacons d’huile de CBD pour un usage personnel, des aliments tels que l’huile et les beurres et d’autres produits pour les animaux qui ont besoin d’être soulagés de la douleur. Les gérants y vendent même de la bière et du café infusés au CBD pour la clientèle souhaitant profiter d’un moment de calme.

On dit que le personnel est attentionné et compatissant, heureux de conseiller les clients, qui vont de l’utilisateur de CBD chevronné de CBD au touriste ou aux personnes n’ayant aucune idée de ce qu’est le CBD…

« La plupart des gens veulent de l’aide pour dormir, nous avons également ici des parents avec des enfants atteints d’épilepsie ou de paralysie cérébrale qui utilisent nos produits », déclare Fiachra Mullen, copropriétaire d’Altum International, le fournisseur de cannabinoïdes de la région Asie-Pacifique qui possède et exploite Found.

Le CBD, un produit destiné au bien-être

Comme de nombreuses régions du monde, le CBD est devenu à la mode à Hong Kong avec des groupes pratiquant le yoga et qui veulent de plus en plus prendre soin de leurs corps et de leur esprit : Mullen déclare également l’utilité du CBD par rapport à l’année 2020 particulière que nous avons vécue :

« Une grande partie de cela est motivée par l’année que Hong Kong a connue avec les manifestations et la pandémie. Beaucoup de clients le prennent tôt le matin avec leur café avant de quitter la maison, cela les aide à rester vigilants et les rend un peu plus résistants à tout ce qui se passe ce jour-là. »

Pourtant, même si le magasin se porte bien et malgré la popularité du CBD, en partie parce que les remèdes à base de plantes ont de la crédibilité à Hong Kong, il y a toujours une stigmatisation contre le cannabis non psychoactif :

« Il y a une grande partie de la population que je n’atteins pas », déclare Mullen.

Pour autant, l’utilisation du CBD à Hong Kong tend à se développer. Partout en Asie, le cannabis fait souvent partie d’anciens remèdes traditionnels à base de plantes, cependant la criminalisation du cannabis s ans a fait des ravages, mais Mullen vise à changer cela.

« Mon profil de client rêvé est une Hongkongaise de 65 ans », confesse Mullen. « Si je peux les faire entrer elle et son mari et leur faire entendre le mot« cannabis » sans qu’ils ne partent en courant, alors la mission est accomplie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *