Le CBD existe-t-il en médicament ?

Dans un précédent article, nous vous avions relaté une étude démontrant que le CBD, connu aussi sous le nom de Cannabidiol synthétique, tuait pour la première fois les bactéries responsables de la gonorrhée, de la méningite et de la légionelle…

Est-ce donc à dire que le CBD a des propriétés antibiotiques ? En d’autres termes, le CBD existe-t-il en médicament ?

  • L’Epidiolex, un médicament au CBD contre l’épilepsie

L’extrait de Cannabidiol “Epidiolex” (société britannique GW Pharmaceuticals) a reçu la désignation de médicament par l’Agence Européenne des Médicaments (AEM) pour le traitement du syndrome de Dravet, se caractérisant par une forme rare et sévère d’épilepsie infantile résistante au traitement.

En 2018, GW a reçu la désignation d’orphelin* par la Food and Drug Administration (FDA) pour l’Epidiolex, qui devient le premier médicament au CBD dans les traitements épileptiques des syndromes de Dravet et de Lennox-Gastaut.

4 études portant sur 715 patients atteints de ces syndromes liés à l’épilepsie ont montré que l’Epidiolex réduisait le nombre de crises d’épilepsie :

Les 2 premières études montrent une réduction allant jusqu’à 64% du nombre de crises de goutte (brève perte de tonus musculaire et perte de conscience provoquant des chutes), tandis que les 2 autres études (chez des patients atteints du syndrome de Dravet) montrent une réduction de 61% du nombre de crises convulsives (crises majeures avec perte de conscience)…

*La désignation de médicament orphelin par l’EMA est destinée à ceux utilisés dans les maladies rares (dans l’Union européenne, la prévalence ne doit pas être supérieure à 5 pour 10000 habitants) et permet à un laboratoire pharmaceutique de bénéficier des incitations offertes par l’UE pour développer des médicaments pour le le traitement, la prévention ou le diagnostic d’affections rares, potentiellement mortelles ou chroniques.

  • Sativex, un autre médicament à base de CBD (& THC) contre la sclérose en plaques

Depuis 2011, la même entreprise pharmaceutique (GW Pharmaceuticals) avait déjà commercialisé un premier médicament à base de cannabinoïdes (ratio THC / CBD 1: 1), nommé Sativex.

Ce médicament a été approuvé au Canada, mais aussi en Europe, à savoir au Danemark, en Allemagne (en 2011), ou en Italie (décret du Journal officiel du 30 avril 2013) pour le traitement de la spasticité musculaire causée par la sclérose en plaques, chez les personnes ayant déjà pris d’autres traitements contre la spasticité mais n’ayant pas obtenu de bénéfice adéquat ou ayant signalé des effets secondaires excessifs.

Ce médicament contient deux ingrédients dont un très sulfureux, à savoir le CBD d’un côté et le THC (TétraHydroCannabinol) de l’autre :

L’association médicamenteuse Tétrahydrocannabinol/Cannabidiol permet aux personnes d’être soulagées des spasmes musculaires induits par la sclérose en plaques (maladie chronique touchant le cerveau, provoquée par la destruction de myéline, qui est un tissu graisseux permettant aux nerfs de conduire les signaux vers le cerveau), lorsque la prise d’autres médicaments ne soulage pas assez…

A la lumière de ces 2 exemples de médicaments incluant le CBD, on peut donc dire que oui, le CBD existe bel et bien en médicament !

Sources :

https://www.clinicaltrialsarena.com/projects/sativex/

https://www.ema.europa.eu/en/medicines/human/EPAR/epidyolex

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *