Le cannabidiol combat la phobie sociale… sans effet d’accoutumance bien-sûr !

Des médecins de l’Université de São Paulo (USP) ont en effet découvert que le cannabidiol était efficace dans le traitement de la phobie sociale :

La phobie sociale, ou trouble d’anxiété sociale, est un type de trouble du comportement hautement invalidant caractérisé par une anxiété excessive dans des situations d’interaction avec d’autres personnes.

Revoir les diagnostics sur la phobie sociale

Mateus Bergamaschi, Regina Queiroz et José Alexandre Crippa ont montré que la substance extraite de la fleur de chanvre avait un effet anxiolytique sans provoquer de dépendance, notamment en réduisant la peur de parler en public chez les personnes souffrant de phobie sociale.

L’étude consistait à comparer deux groupes de volontaires atteints de phobie sociale, l’un d’entre eux recevant une dose (600 mg) de la substance cannabidiol, tandis que l’autre groupe recevait un placebo.

Après deux heures, les participants des deux groupes devaient préparer un discours de quatre minutes à lire devant une caméra au moment où ils voyaient leur propre image à la télévision.

Il a été observé que les performances des personnes ayant reçu du CBD étaient plus élevées, présentant moins d’anxiété et montrant plus de confiance.

“Ils avaient un niveau d’anxiété inférieur à ceux qui ont reçu un placebo seul”, relate Mateus Bergamaschi ;

L’utilisation du composé était sûre et bien tolérée. Cependant, il doit encore être approuvé par les organismes de réglementation nationaux et internationaux avant de pouvoir être appliqué aux patients.

Trouble d’anxiété sociale

Le trouble d’anxiété sociale, communément appelé phobie sociale, est un trouble caractérisé par des manifestations de peur, de tension nerveuse, d’alarme et d’inconfort déclenchées lors d’une exposition sociale. Il se manifeste lorsque la personne a besoin d’interagir avec d’autres personnes, d’effectuer des tâches sous observation, ou de participer à des activités sociales.

Les personnes touchées par cette pathologie reconnaissent que leurs peurs sont excessives et irrationnelles, mais elles ne peuvent éviter les sensations et cherchent par tous les moyens à vivre des situations sociales dans lesquelles elles doivent s’exposer.

Les personnes souffrant d’anxiété sociale sont trop soucieuses du jugement des autres, de l’opinion des autres à leur sujet, elles sont perfectionnistes et déterminées.

Cet isolement et cette timidité deviennent pathologiques lorsque, par exemple, la personne subit des blessures corporelles, comme ne pas terminer un cours, une année d’université ou une entrevue en raison d’un examen final parce qu’il y a un besoin d’exposition publique avant un évaluateur.

Le traitement actuel consiste en une prise en charge psychothérapeutique et médicamenteuse. Cependant, les médicaments sont coûteux et peuvent entraîner une dépendance, contrairement au CBD qui n’est aucunement source d’effets addictifs…

Par conséquent, les résultats trouvés dans la recherche sont plus qu’encourageants pour l’avenir :

Il faut donc espérer le développement prochain d’un nouveau traitement alternatif pour ces personnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *